La Maison des Jeunes

Le comité jeunes

Le conseil des jeunes est un espace démocratique, un espace d’engagement et de pratique citoyenne pour les jeunes du quartier. Sept jeunes sont élus par leurs pairs. Ils se dotent d’un fonctionnement démocratique et élisent un comité exécutif. Ils se rencontrent six fois au cours de l’année. C’est un moyen pour eux de faire entendre leur voix et de représenter les intérêts de l’ensemble des participants de la Maison des jeunes (MDJ). Leurs tâches consistent à consulter les jeunes sur divers sujets qui touchent l’ensemble de l’organisation de la MDJ : la planification des activités, sorties et projets, le code de vie, le financement, etc. Ils travaillent en collaboration avec l’équipe de bénévoles et d’employés de la MDJ ainsi qu’avec les autres comités du Centre communautaire Val-Martin. Ils ont également la responsabilité du budget pour les activités des jeunes.

L’intervention et la prévention

Lorsque des jeunes nous arrivent avec des problématiques demandant une attention particulière, nous leur offrons la possibilité de participer à des consultations individuelles, de groupes ou familiales. Au besoin, l’adolescent est référé vers une ressource appropriée lorsqu’il s’agit de problématiques dépassant notre mission ou notre expertise. Les jeunes peuvent également se faire accompagner, au besoin, lors d’un premier contact ou lors de la première rencontre avec une autre ressource, par exemple un centre de désintoxication ou une maison d’hébergement. Chaque situation fait également l’objet de discussions lors des réunions d’équipe, afin d’établir des actions concertées et une cohérence dans nos manières d’agir. Les jeunes qui fréquentent notre milieu de vie et demandent de l’aide font souvent face à de nombreux problèmes. Il est souvent difficile pour eux de trouver une personne-ressource dans le milieu scolaire ou institutionnel. Nous sommes disponibles pour les rencontrer à tout moment.

Activités d’éducation populaire

L’éducation populaire est au cœur de notre action auprès des jeunes. Elle se manifeste quotidiennement et transparaît dans notre manière d’agir et d’intervenir auprès d’eux. Elle se traduit par l’ensemble des démarches d’apprentissage et de réflexion critique par lesquelles passent les jeunes, pour arriver à des réflexions et des actions qui incitent à une prise de conscience individuelle et collective au sujet de leur condition de vie. Pour nous, faire de l’éducation populaire, c’est réfléchir sur les causes des problèmes. Nous tentons, lentement mais sûrement, par nos projets, nos rencontres individuelles, nos discussions de groupes et nos activités, de favoriser la réflexion et de faire en sorte que les jeunes adoptent des comportements plus responsables. Notre but est d’amener les jeunes à pousser leur réflexion plus loin, en leur donnant des renseignements justes qui serviront de balises pour les aider à se forger leur propre opinion.

Les ateliers, les débats et les conférences

Nous avons conçu et offert une série d’ateliers en prévention portant sur des problématiques émergentes auprès de jeunes du quartier, comme la violence, les gangs de rue, la toxicomanie et la sexualité. L’animation des ateliers prend plusieurs formes selon le sujet : exposé oral, session d’information, jeux de créativité, témoignages, périodes de discussion, théâtre interactif, etc. Ces ateliers permettent aux jeunes de partager leur vision sur des sujets et des problématiques qui les concernent. Ils peuvent ainsi s’ouvrir aux réalités des autres. Par les témoignages et les discussions, les jeunes prennent conscience des répercussions de leur comportement et des effets de la violence dans leur vie à tous égards.

Les soirées rencontre et partage entre filles

Les jeunes filles qui fréquentent la Maison des jeunes manquent souvent de confiance en elles et d’estime personnelle; elles sont portées à s’isoler plutôt qu’à communiquer. Comme l’adolescence est un moment important dans la vie relationnelle, amoureuse et sexuelle, nous leur offrons un espace où elles se sentent à l’aise de se confier. Notre objectif est de rejoindre davantage les jeunes filles, pour créer un espace intime d’échanges sur des préoccupations déterminées. Ces activités, qui leur permettent de créer un lien solide avec l’intervenante et de s’exprimer sur des sujets personnels, donnent également lieu à des suivis individuels. Un groupe d’entraide naturel a vu le jour au cours de ces soirées.

Les ateliers d’initiation à la cuisine

Étant donné l’alimentation malsaine et les conditions d’insécurité alimentaire vécues dans notre quartier, nous avons décidé de proposer aux jeunes des soirées d’éducation et d’expérimentation culinaire. Dans le cadre de ces soirées, nous leur offrons la possibilité de cuisiner des recettes faciles, mais équilibrées. Ces ateliers ont pour but de démystifier la cuisine et de montrer que manger de façon équilibrée ne signifie pas forcément dépasser son budget.

L’aide aux devoirs

Il est important pour nous de supporter les jeunes dans l’amélioration de leur condition, et nous croyons que cela passe, entre autres, par l’éducation scolaire. C’est pourquoi la Maison des jeunes propose des ateliers d’aide aux devoirs, en offrant aux jeunes du support et de la motivation. Un réseau d’entraide peut voir le jour, grâce à un jumelage d’élèves de niveau secondaire plus élevé avec des élèves plus jeunes.

L’escrime médiévale

L’objectif est de fournir un lieu et des ressources permettant aux jeunes d’apprendre à maîtriser l’art du combat à l’arme ancienne. Il répond également à une demande soutenue des jeunes et s’inscrit dans la foulée de l’engouement pour l’activité « grandeur nature médiévale ». Cette activité physique permet de rejoindre des jeunes plus marginalisés et souvent exclus des « élites sportives ». Nous initions les jeunes aux techniques de base en matière de maîtrise d’armes et de combat inspirés des traités de la fin du Moyen-Âge. Nous utilisons des armes en mousse et en latex, non tranchantes. Pour des raisons évidentes de sécurité, les jeunes apprennent, dès le cours d’introduction, à contrôler leur arme de manière sécuritaire, tant pour eux-mêmes que pour leurs partenaires.

Danse urbaine (breakdance, hip-hop, poping)

Des jeunes de tout le territoire lavallois viennent à la MDJ, chaque semaine, pour parfaire leur talent et s’exprimer par la danse. Certains jeunes donnent maintenant des cours de danse dans d’autres organismes de Laval et de Montréal. Nous avons la chance d’être véritablement enracinés dans le mouvement hip-hop au Québec et reconnus comme un lieu de relève et de formation, notamment grâce à la compétence et à l’expérience d’un de nos animateurs. Cette année, notre professeur est un « ancien jeune » formé par les animateurs de la Maison des jeunes et nous en sommes très fiers. De plus, de nombreux danseurs professionnels viennent partager leur expérience et leur passion avec les jeunes tout au long de l’année.

Le club de jeux de rôles

Des soirées de jeux de rôles se déroulent deux à trois fois par semaine. En leur proposant des activités hebdomadaires répondant à leurs intérêts, ces soirées ont pour objectifs spécifiques le développement des habiletés interpersonnelles et sociales des jeunes, ainsi que la création d’une alternative aux comportements destructeurs comme la consommation de drogues et les comportements délinquants. La popularité de cette activité ne cesse de croître avec le temps et elle est bien enracinée maintenant dans notre vision de la MDJ.

Bal des vampires

Comme cet univers gothique et romantique les captive de plus en plus, des soirées de théâtre interactif sur le thème des vampires sont proposées à nos jeunes. Ceux-ci, comme des milliers d’autres, sont tombés sous le charme et l’emprise de ces êtres du monde obscur, popularisés par des séries comme True Blood, Twilight, Vampires Diaries, etc. Ce projet a été supporté par de nombreux jeunes et bénévoles, qui ont créé les scénarios, les personnages et les quêtes afin de faire vivre des soirées d’intrigues et de mystères. Des dizaines de jeunes viennent costumés et incarnent un personnage déterminé pour le bon déroulement de l’histoire.

La semaine de relâche

À l’occasion de la semaine de relâche, nous offrons aux jeunes un programme de sorties et d’activités afin de pallier le manque de loisirs accessibles et d’évènements jeunesse dans notre quartier. Nous offrons chaque année une programmation diversifiée et stimulante.

Soccer

Des soirées de soccer sont animées chaque lundi soir dans le gymnase de l’école Saint-Maxime. L’activité est ouverte à tous les jeunes en âge de fréquenter la Maison des jeunes. Nous sommes très heureux de pouvoir dire que le lien entre l’activité et la Maison des jeunes est bien installé. L’activité commence à 19 h.

Basketball

Des soirées de basketball sont animées chaque mardi soir dans le gymnase de l’école Saint-Maxime. Un dynamisme et un sentiment d’appartenance se dégagent de cette activité. Une belle complicité s’est établie entre les participants des deux activités du mardi soir, soit le break dance et le basketball, ce qui est certainement une des raisons de ce succès.

Soupers thématiques communautaires

L’activité des soupers communautaires hebdomadaires reste l’évènement rassembleur de notre intervention et de nos animations. Grâce au travail de l’intervenante de la MDJ, nous avons réussi à faire de ces soupers des moments de rassemblement intimes et privilégiés, des occasions d’ouverture, de partage et de réflexion qui se déroulent dans le rire et la créativité. Chaque fin de repas est animée soit par un jeu, un jeu-questionnaire ou des discussions, sur un thème d’actualité ou sur un sujet touchant particulièrement les jeunes (sexualité, discrimination, violence, guerre, métiers, recherche d’emploi, rêves, etc.). La participation des jeunes est surprenante; nous en sommes très fiers. Nous souhaitons être le plus près de la réalité de la famille traditionnelle, où s’entremêlent les âges, les pensées, les opinions. Ce sont toujours des moments très animés et privilégiés.